Normal view MARC view

Nosocomial pneumonia in ventilated patients: a cohort study evaluating attributable mortality and hospital stay [Article de Revue]

 
[Pneumopathie nosocomiale chez les patients ventilés. Etude de cohorte destinée à évaluer la mortalité attribuable à la ventilation assistée et à la durée de séjour]
Fagon, JY ; HANCE A ; Novara, A ; GIBERT C ; Chastre, J ; Montravers, Philippe
Service de réanimation médicale. Hôpital Bichat. Paris. France
The American journal of medicine. 1993/03; 94 : 281-288
Summary: Bien que les pneumopathies nosocomiales soient un problème fréquent chez les patients intubés et ventilés, les études précédentes n'ont pas démontré clairement que les pneumopathies nosocomiales entraînent, en fait, une augmentation de la mortalité ou le prolongement de l'hospitalisation des patients. Dans le but de répondre à ces questions, une étude de cohorte a été réalisée dans laquelle les patients qui ont développé une pneumopathie nosocomiale et les sujets témoins ont été appariés soigneusement en fonction de la gravité de la pathologie sous-jacente et en fonction d'autres variables importantes. Méthodes : les cas ont été représentés par 48 patients ventilés avec une pneumopathie nosocomiale identifiée sur la base des résultats de la culture quantitative du prélèvement protégé à la brosse et de l'identification des micro-organismes intracellulaires du lavage broncho-alvéolaire. Pour les cas et les témoins, les variables suivantes ont été utilisées : l'âge (+/- 5 ans), le "simplified Acute Physiologic Score" (+/- 3 points), l'indication de la ventilation, la date d'admission et la durée d'exposition au risque. Résultats : l'appariement a été possible pour 222 des 240 variables (92,5%). Le taux de mortalité pour les cas a été de 26 sur 48 (54,2%) et de 13 sur 48 (27,1%) pour les témoins. La mortalité a été de 27,1% (I.C 55% ; 8,3% à 45,9% ; p<0,01) et le risque ratio du décès a été de 2,0 (IC 95%, 1,61 à 2,49). La durée de pneumopathie due à Pseudomonas ou Acinetobacter, le taux de mortalité a été de 71,4%, le taux de mortalité attribuable à la ventilation assistée de 42,8% (IC 95%, 14,5 à 69,0%) et le risque ratio de 2,50 (IC 95% ; 1,31 à 4,61). Conclusion : les pneumopathies qui surviennent chez les patients ventilés, particulièrement celles dues à Pseudomonas ou à Acinetobacter sont associées à une surmortalité par rapport à celles dues à la pathologie sous-jacente seule et prolongent de manière importante la durée de séjour en réanimation.(RESUME D'AUTEUR)

Purpose : although nosocomial pneumonia is a common problem in intubated and ventilated patients, previous studies have not clearly demonstrated that nosocomial pneumonia actually results in increased mortality or prolongs hospitalization of these patients. In an attempt to answer these questions, we have performed a cohort study in which patients who developed nosocomial pneumonia and control subjects were carefully matched for the severity of underlying illness and other important variables.Patients and methods : case patients were 48 ventilated patients with nosocomial pneumonia identified on the basis of results of protected specimen brush quantitative culture and identification of intracellular organisms in cells recovered by bronchoalveolar lavage. For matching cases and their respective controls, the following variables were used: age (+/- 5 years), Simplified Acute Physiologic Score (+/- 3 points), indication for ventilatory support, date of admission, and duration of exposure to risk. RESULTS: Successful matching was achieved for 222 of 240 (92.5%) variables. The mortality rate in cases was 26 of 48 (54.2%) compared with 13 of 48 (27.1%) in controls. The attributable mortality was 27.1% (95% confidence interval [CI], 8.3% to 45.9%; p < 0.01) and the risk ratio for death was 2.0 (95% CI, 1.61 to 2.49). The mean length of stay was 34 days for cases and 21 days for controls (p < 0.02). In the case of pneumonia due to Pseudomonas or Acinetobacter species, the mortality rate was 71.4%, the attributable mortality was 42.8% (95% CI, 14.5% to 69.0%), and the risk ratio was 2.50 (95% CI, 1.31 to 4.61). Conclusion : pneumonias occurring in ventilated patients, especially those due to Pseudomonas or Acinetobacter species, are associated with considerable mortality in excess of that resulting from the underlying disease alone, and significantly prolong the length of stay in the intensive care unit.(RESUME D'AUTEUR)
Publication
1993/03

Pages
281-288

Language
Anglais

Number of ref
35

ID notice
318725

Location Call number Status Date due Barcode
CCLIN Est
CClin Est
CHU de Nancy - Hôpitaux de Brabois
Rue du Morvan
54511 Vandoeuvre le Nancy Cedex
Tél : 03.83.15.34.73
cclin.est@chu-nancy.fr
http://www.cclin-est.org/
CCLIN Ouest
CClin Ouest
CHU Hôtel Dieu
CS 26419
35064 Rennes Cedex 2
Tél : 02.99.87.35.31
isabelle.girot@chu-rennes.fr
http://www.cclinouest.com/
CCLIN Paris Nord
CClin Paris-Nord
96 rue Didot
75014 Paris
Tél : 01.40.27.42.00  
karin.lebascle@sap.aphp.fr
http://www.cclinparisnord.org/
CCLIN Sud-Est
CClin Sud-Est
Hospices Civils de Lyon
Hôpital Henry Gabriel
20 route de vourles
69230 Saint-Genis-Laval
Tél : 04.78.86.49.50
cclinse@chu-lyon.fr
http://cclin-sudest.chu-lyon.fr/
CCLIN Sud-Ouest
CClin Sud-Ouest
CHU de Bordeaux
Hôpital Pellegrin - Bâtiment Le Tondu
33076 Bordeaux
Tél : 05.56.79.60.58
cclin.so@chu-bordeaux.fr
http://www.cclin-sudouest.com/

There are no comments for this item.

Log in to your account to post a comment.
Tags from this library:
No tags from this library for this title.
Log in to add tags.
    average rating: 0.0 (0 votes)
Languages: