Normal view MARC view

Immunotherapy and immunoprophylaxis in bone marrow transplantation [Article de Revue]

 
[Immunothérapie et immunoprophylaxie au cours de la greffe de moelle osseuse]
BARNES R
Dept of Medical Microbiology. University of Wales College. Cardiff. Royaume-Uni
The Journal of hospital infection. 1995/06; 30(Supplément 1) : 223-231
Summary: L'objectif de l'immunothérapie est d'augmenter les mécanismes de défense immunitaire de l'hôte. Les traitements non anti-microbiens et l'immunoprophylaxie prescrits lors de greffe de moelle osseuse (GHO) peuvent être regroupés en trois grandes catégories : l'immunothérapie passive avec les immunoglobulines intra-veineuses (IGIV), les cytokines et les traitements anti-endotoxine. La plupart des études sur l'utilisation des IGIV lors de GMO sont à visée prophylactique et souffre de variabilité d'une étude à l'autre dans la méthodologie employée, le type d'IGIV et les protocoles. Divers effets sur les infections virales et bactériennes et sur la réaction du greffon contre l'hôte (RGCH) ont été décrits mais peu, voire aucun, n'ont montré de bénéfices en terme de survie. De plus, l'effet immunomodulateur des préparations d'immunoglobuline G est souvent négligé. De plus, l'effet immunomodulateur des préparations d'immunoglobulines G est souvent négligé. En dehors des pneumopathies à cytomégalovirus, le bénéfice lors du traitement d'infections est peu évident et les bénéfices relatifs des préparations hyperimmunes sont mal établis. Le développement des facteurs de croissance hématopoiétiques a entrainé l'augmentation de l'utilisation des cytokines dans le GMO. Ces produits ont rapidement fait leur preuve à la fois dans la prévention de la fièvre et des infections et comme adjuvant des traitements antimicrobiens standards des infections en cours (ex : mycoses invasives). Le facteur recombinant granulocytes macrophages d'origine humaine stimulant les colonies et le facteur granulocyte stimulant des colonies accélèrent la réapparition des polynucléaires après GMO et réduisent la période fébrile, l'emploi d'antibiotiques et l'hospitalisation. rhGM-CSF semble plus efficace. Le rôle des interleukines 1 (IL1), IL3 IL6 et des interférons est également en cours d'étude. Comme pour la plupart des études sur l'emploi des anticorps anti-endotoxine dans le traitement des septicémies, le bénéfice d'un tel traitement chez les patients ayant reçu une GMO semble peu évident, d'après le peu d'études réalisées dans un tel contexte.
Publication
, 1995/06

Pages
223-231

Language
Anglais

Number of ref
53

Published in
The Journal of hospital infection

ID notice
318941

Location Call number Status Date due Barcode
CCLIN Est
CClin Est
CHU de Nancy - Hôpitaux de Brabois
Rue du Morvan
54511 Vandoeuvre le Nancy Cedex
Tél : 03.83.15.34.73
cclin.est@chu-nancy.fr
http://www.cclin-est.org/
CCLIN Ouest
CClin Ouest
CHU Hôtel Dieu
CS 26419
35064 Rennes Cedex 2
Tél : 02.99.87.35.31
isabelle.girot@chu-rennes.fr
http://www.cclinouest.com/
CCLIN Paris Nord
CClin Paris-Nord
96 rue Didot
75014 Paris
Tél : 01.40.27.42.00  
karin.lebascle@sap.aphp.fr
http://www.cclinparisnord.org/
CCLIN Sud-Est
CClin Sud-Est
Hospices Civils de Lyon
Hôpital Henry Gabriel
20 route de vourles
69230 Saint-Genis-Laval
Tél : 04.78.86.49.50
cclinse@chu-lyon.fr
http://cclin-sudest.chu-lyon.fr/
CCLIN Sud-Ouest
CClin Sud-Ouest
CHU de Bordeaux
Hôpital Pellegrin - Bâtiment Le Tondu
33076 Bordeaux
Tél : 05.56.79.60.58
cclin.so@chu-bordeaux.fr
http://www.cclin-sudouest.com/

There are no comments for this item.

Log in to your account to post a comment.
Tags from this library:
No tags from this library for this title.
Log in to add tags.
    average rating: 0.0 (0 votes)
Languages: