Normal view MARC view

Surveillance des bactéries multirésistantes : diminution significative du taux et de l'incidence de Staphylococcus aureus résistant à la méticilline (SARM) dans un centre hospitalier général entre 1999 et 2001 [Article de Revue]

Significant decrease of rate and incidence of methicillin resistant Staphylococcus aureus in a French general hospital between 1999 and 2001
 MARTRES P ; LEMANN F ; THIBAULT M
Pathologie-biologie. 2003/10; 51(8-9) : 474-478
Summary: Le centre hospitalier de Pontoise regroupe dans ses 1000 lits d'hospitalisation la plupart des spécialités : réanimations médicale, chirurgicale et néonatale, médecine, chirurgie, soins de suite et de réadaptation, long séjour, psychiatrie. Depuis 1998, un programme de prévention de la diffusion des bactéries multirésistantes (BMR) a été mis en place dans toutes les unités et accompagné en 1999 par une formation du personnel soignant. Afin de mesurer l'impact de ces mesures, le taux et l'incidence de Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline (SARM) pour 100 entrées et 1000 journées d'hospitalisation ont été évalués pour chacune des trois années et en avril, mai et juin de chaque année dans le cadre de l'enquête du CCLIN Paris Nord. Toutes les souches de SARM isolées de prélèvements à visée diagnostique, excepté les doublons, ont été prises en compte. Les résultats ont été comparés avec le test du ?2 de tendance. De 1999 à 2001, 644 souches de SARM ont été isolées. La proportion de souches résistantes est de 46 % en 1999, 41 % en 2000, 37 % en 2001 (p = 0,007). Parallèlement, le taux de SARM relevé dans l'enquête BMR du CCLIN passe de 52 % en 1999 à 43 % en 2000 puis à 36 % en 2001. L'incidence annuelle pour 100 entrées a été évaluée à 0,73 en 1999, 0,59 en 2000 et 0,54 en 2001 (p = 0,002). L'incidence pour 1000 journées d'hospitalisation est respectivement de 0,92 ; 0,74 ; 0,67 pour 1999, 2000 et 2001 (p < 0,001). La diminution significative du taux et de l'incidence des SARM tend à prouver l'efficacité du programme de lutte contre les BMR dans notre hôpital et peut être expliquée par la motivation du personnel soignant au vu des résultats plus élevés à Pontoise (52 %) que dans l'interrégion Paris Nord (38,8 %) au début de la mise en place des recommandations. Les difficultés de mise en .uvre et de maintien sur de longues périodes des mesures d'isolement font craindre une remontée des indicateurs. L'implantation des solutions hydro-alcooliques en mai 2002 devrait contribuer à maintenir cette tendance à la baisse.(RESUME D'AUTEUR)

In our French general hospital of 1000 hospitalization beds, a specific isolation for multiresistant bacteria (MRB) colonized or infected patients was set up since 1998. To assess the impact of these recommendations, the rate and incidence of methicillin resistant Staphylococcus aureus (MRSA), the most important MRB recovered in French hospitals, were calculated for each year since 1999. All the strains isolated from clinical samples, except duplicates (same bacteria in the same patient), were included. The results were compared with the ?2 test. Between 1999 and 2001, 644 strains were isolated. MRSA rate went from 46% in 1999 to 41% in 2000, and to 37% in 2001 (P=0.007). In the study proposed by the CCLIN Paris-Nord, in April, May and June of each year, the rate of SARM was 52% in 1999, 43% in 2000 then 36% in 2001. The incidence per 100 admissions was 0.73 in 1999, 0.59 in 2000 and 0.54 in 2001 (P=0.002) and the incidence per 1000 hospitalization days was, respectively, 0.92, 0.74, 0.67 in 1999, 2000 and 2001 (P<0.001). The significant decrease of the rate and incidence of SARM proved that the isolation policy was effective in our hospital. This decrease was obtained through cooperation between staff members, bacteriologists and hospital nosocomial infection committee members. We know that measures to prevent MRSA cross transmission are very difficult to maintain over a long time and we hope that indicators would not increase next year. The use of alcohol based hand-rub since May 2002 should contribute to maintain this decrease.(RESUME D'AUTEUR)
Publication
2003/10

Pages
474-478

Language
Français

Number of ref
8

Published in

ID notice
318950

Location Call number Status Date due Barcode
CCLIN Est
CClin Est
CHU de Nancy - Hôpitaux de Brabois
Rue du Morvan
54511 Vandoeuvre le Nancy Cedex
Tél : 03.83.15.34.73
cclin.est@chu-nancy.fr
http://www.cclin-est.org/
CCLIN Ouest
CClin Ouest
CHU Hôtel Dieu
CS 26419
35064 Rennes Cedex 2
Tél : 02.99.87.35.31
isabelle.girot@chu-rennes.fr
http://www.cclinouest.com/
CCLIN Paris Nord
CClin Paris-Nord
96 rue Didot
75014 Paris
Tél : 01.40.27.42.00  
karin.lebascle@sap.aphp.fr
http://www.cclinparisnord.org/
CCLIN Sud-Est
CClin Sud-Est
Hospices Civils de Lyon
Hôpital Henry Gabriel
20 route de vourles
69230 Saint-Genis-Laval
Tél : 04.78.86.49.50
cclinse@chu-lyon.fr
http://cclin-sudest.chu-lyon.fr/
CCLIN Sud-Ouest
CClin Sud-Ouest
CHU de Bordeaux
Hôpital Pellegrin - Bâtiment Le Tondu
33076 Bordeaux
Tél : 05.56.79.60.58
cclin.so@chu-bordeaux.fr
http://www.cclin-sudouest.com/

There are no comments for this item.

Log in to your account to post a comment.
Tags from this library:
No tags from this library for this title.
Log in to add tags.
    average rating: 0.0 (0 votes)
Languages: