Normal view MARC view

The effect of late-onset ventilator-associated pneumonia in determining patient mortality [Article de Revue]

 
[L'effet de pneumopathies tardives sur respirateur sur la mortalité des patients]
KOLLEF M ; SILVER P ; MURPHY D ; TROVILLION E ;
Pulmonary and Critical Care Division. Washington University School of Medicine. St. Louis. USA
Chest. 1995/12/06; 108(6) : 1655-1662
Summary: Objectif : Déterminer si la survenue tardive d'une pneumopathie sur respirateur est associée à un risque plus élevé de mortalité à l'hôpital. Patients : 314 patients admis en réanimation qui ont nécessité une ventilation assistée pendant plus de 5 jours. Méthodes : Les éléments retenus étaient la survenue d'une pneumopathie sur respirateur tardive (par exemple au-delà de 96 heures d'intubation) et la mortalité à l'hôpital. Résultats : Les pneumopathies sur respirateur tardives ont été observées chez 87 patients (27,7%) ; 34 patients (39,1%) porteurs d'une pneumopathie sont décédés pendant l'hospitalisation et 85 patients (37,4%) sans pneumopathie sur respirateur (RR 1,04 ; IC 95%=0,76 à 1,43). Vingt patients ont développé une pneumopathie due à un micro-organisme à "haut risque" (Pseudomonas aeruginosa, Acinetobacter sp., Xantomonas maltophilia) avec un taux de mortalité de 65%. L'analyse par régression logistique a permis d'identifier cinq variables comme facteurs de risque indépendants de mortalité à l'hôpital (p<0,05) : un index d'insuffisance d'un organe de 3 ou plus (OR ajusté 3,4 ; IC 95%=1,1 à 2,9 ; p=0,015), une pneumopathie sur respirateur tardive due à un agent pathogène à "haut risque" (OR ajusté 3,4 ; IC 95%=1,2 à 10,0 ; p=0,025), un traitement par antiacides ou antihistaminiques type 2 (OR ajusté 1,7 ; IC 95%=1,0 à 2,9 ; p=0,034). La survenue d'une pneumopathie sur respirateur due à des agents pathogènes à haut risque était le facteur prédictif le plus important de mortalité à l'hôpital chez les patients (OR ajusté 5,4 ; IC 95%=2,8 à 10,3 ; p=0,009). Conclusions : Les pneumopathies nosocomiales dues à certains micro-organismes à haut risque est un facteur de risque indépendant de mortalité à l'hôpital chez les patients qui nécessitent une ventilation mécanique prolongée. Les futures études sur les pneumopathies sur respirateur tardives devraient être stratifiées en fonction de la distribution des agents pathogènes à haut risque.
Publication
1995/12/06

Pages
1655-1662

Language
Anglais

Number of ref
50

Published in

ID notice
319044

Location Call number Status Date due Barcode
CCLIN Est
CClin Est
CHU de Nancy - Hôpitaux de Brabois
Rue du Morvan
54511 Vandoeuvre le Nancy Cedex
Tél : 03.83.15.34.73
cclin.est@chu-nancy.fr
http://www.cclin-est.org/
CCLIN Ouest
CClin Ouest
CHU Hôtel Dieu
CS 26419
35064 Rennes Cedex 2
Tél : 02.99.87.35.31
isabelle.girot@chu-rennes.fr
http://www.cclinouest.com/
CCLIN Paris Nord
CClin Paris-Nord
96 rue Didot
75014 Paris
Tél : 01.40.27.42.00  
karin.lebascle@sap.aphp.fr
http://www.cclinparisnord.org/
CCLIN Sud-Est
CClin Sud-Est
Hospices Civils de Lyon
Hôpital Henry Gabriel
20 route de vourles
69230 Saint-Genis-Laval
Tél : 04.78.86.49.50
cclinse@chu-lyon.fr
http://cclin-sudest.chu-lyon.fr/
CCLIN Sud-Ouest
CClin Sud-Ouest
CHU de Bordeaux
Hôpital Pellegrin - Bâtiment Le Tondu
33076 Bordeaux
Tél : 05.56.79.60.58
cclin.so@chu-bordeaux.fr
http://www.cclin-sudouest.com/

There are no comments for this item.

Log in to your account to post a comment.
Tags from this library:
No tags from this library for this title.
Log in to add tags.
    average rating: 0.0 (0 votes)
Languages: