Normal view MARC view

Dépistage et stratégies préventives vis-à-vis du risque ATNC [Article de Revue]

 
[Screening and prevention strategies for the NCTA risk]
WIESEL M
Hygiènes. 2004; XII(3) : 230-237
Summary: Les patients à risque de transmission d'agent transmissible non conventionnel (ATNC) font partie des patients porteurs d'une encéphalopathie subaiguë spongiforme transmissible (ESST) qui sont des maladies chroniques et dégénératives du système nerveux central (SNC). Bien que la maladie de Creutzfeldt-Jakob (MCJ) et d'autres encéphalopathies spongiformes transmissibles (EST) humaines soient rares, il est important de s'intéresser à la prévention et à la lutte contre ces infections, parce que les agents responsables des ESST diffèrent des autres agents infectieux, que ces cas de transmission iatrogène au cours de certains gestes invasifs entre humains ont été décrits et que ces maladies sont constamment mortelles. Le système de gestion de risque est basé sur des précautions en routine (précautions standard, cycle à 134°C, usage unique...) et le dépistage des patients suspects ou en phase clinique ainsi que de patients à risques individuels d'ESST génétiques ou iatrogènes. Le choix de l'usage unique ou à défaut de dispositifs thermorésistants doit être privilégié de façon systématique. L'interrogatoire ou l'anamnèse d'un patient doit pouvoir retrouver les risques individuels de développer une ESST génétique ou iatrogène chez le patient asymptomatique. Ces risques plus élevés que celui de la population générale doivent faire prendre des mesures et des procédures de traitement des dispositifs médicaux réutilisables plus importantes que les méthodes de stérilisation et de décontamination habituelle. S'il est licite de rechercher les facteurs de risques individuels d'ATNC pour tout patient devant subir une intervention, il est impératif que cela soit fait et transmis au service de stérilisation, pour tout acte incisant la dure-mère (ou susceptible de faire une brèche) et de l'oeil. En effet, dans ce cas, les précautions de routine peuvent être prises à défaut et la circulaire du 14/3/2001 recommande une procédure du groupe IV (deux procédures du groupe II consécutives).(RESUME D'AUTEUR)

The patients with a non-conventional transmissible agent (NCTA) transmission risk belong to the patients carrying a transmissible spongiform encephalopathy (TSE), which is a chronic disease that degenerates the central nervous system (CNS). The agents that cause TSE differ from the other infectious agents; cases of iatrogenic transmission have been reported between humans during certain invasive operations and these diseases are constantly fatal. Therefore, even if the Creutzfeldt-Jakob disease (CJD) and other human TSE are rare, it is still important to prevent and control these infections. The risk management system is based on routine precautions (standard precautions, 134°C cycle, disposal devices...) and on the screening of the patients that seem suspicious or are in a clinical phase as well as the patients with individual genetic or iatrogenic TSE risks. The choice of disposable or, failing that, thermoresistive devices must be systematically favoured. The questioning or anamnesis of an asymptomatic patient must be enable to recognise the individual risks regarding the developing of a genetic or iatrogenic TSE. These risks are higher than those of the general population and measures and procedures must be set up for the cleaning of the reusable medical devices, they must be more significant than the usual sterilisation and decontamination methods. It is licit to seek for the individual NCTA risk factors for any patient undergoing surgery, but it is imperative to to this search for any operation incising the dura matter (or likely to make a breach in it) and any eye operation, the results must be transmitted to the sterilisation department. In this cas, the routine precautions may be insufficient and the circular from the 14th of March recommends a group IV procedure (two consecutive group III procedures).(RESUME D'AUTEUR)
Publication
FR, 2004

Pages
230-237

Language
Français

Number of ref
40

Published in

Voir analyse bibliographique (référence NosoBase 15941)
ID notice
319230

Location Call number Status Date due Barcode
CCLIN Est
CClin Est
CHU de Nancy - Hôpitaux de Brabois
Rue du Morvan
54511 Vandoeuvre le Nancy Cedex
Tél : 03.83.15.34.73
cclin.est@chu-nancy.fr
http://www.cclin-est.org/
CCLIN Ouest
CClin Ouest
CHU Hôtel Dieu
CS 26419
35064 Rennes Cedex 2
Tél : 02.99.87.35.31
isabelle.girot@chu-rennes.fr
http://www.cclinouest.com/
CCLIN Paris Nord
CClin Paris-Nord
96 rue Didot
75014 Paris
Tél : 01.40.27.42.00  
karin.lebascle@sap.aphp.fr
http://www.cclinparisnord.org/
CCLIN Sud-Est
CClin Sud-Est
Hospices Civils de Lyon
Hôpital Henry Gabriel
20 route de vourles
69230 Saint-Genis-Laval
Tél : 04.78.86.49.50
cclinse@chu-lyon.fr
http://cclin-sudest.chu-lyon.fr/
CCLIN Sud-Ouest
CClin Sud-Ouest
CHU de Bordeaux
Hôpital Pellegrin - Bâtiment Le Tondu
33076 Bordeaux
Tél : 05.56.79.60.58
cclin.so@chu-bordeaux.fr
http://www.cclin-sudouest.com/

There are no comments for this item.

Log in to your account to post a comment.
Tags from this library:
No tags from this library for this title.
Log in to add tags.
    average rating: 0.0 (0 votes)
Languages: