Normal view MARC view

Meningococcal meningitis and meningococcemia : epidemiological study, France (1985-1991) [Article de Revue]

Méningite à méningocoque et méningococcémies : épidémiologie en France entre 1985 et 1991
 Lepoutre, Agnès ; GUIBOURDENCHE M ; RIOU JY ; MOYSE C ; BRASSIER N
DGS. Bureau des maladies transmissibles. Ministère des affaires sociales, de la santé et de la ville
Médecine et maladies infectieuses. 1995/04; 25(4) : 584-593
Summary: Les méningites à méningocoque et les méningococcémies, avec un taux d'incidence de 0,8 pour 100 000 et un taux de létalité d'environ 10 %, représentent un grave problème de santé publique. L'étude de 2817 cas déclarés à la DGS de 1985 à 1991 par la déclaration obligatoire a montré qu'une forte létalité est observée chez les jeunes adultes (avec une prédominance du groupe C chez ces derniers), lors de la présence d'une méningococcémie ou d'un purpura fulminans extensif et pour certains sérogroupes (A et C). Pour ces cas, l'utilisation de la rifampicine depuis la circulaire de février 1990 semble bien entrée dans les moeurs alors que l'utilisation de la vaccination contre les méningocoques A ou C doit être améliorée. Par ailleurs, l'analyse des 1569 souches de méningocoques adressées au CNRM de 1989 à 1992 pour examens complémentaires (sérotypes, sous-types) a permis de montrer une plus forte incidence du sérogroupe B avec des formules antigéniques très hétérogènes parmi lesquelles les souches B:15:P1.7,16 sont retrouvées le plus fréquemment. Ont aussi été notées une progression du sérogroupe C (42 % des isolements en 1992) avec pour principale formule antigénique C:2a:P1.1,2 et du sérogroupe Y (2 à 3 %). Parmi ces souches, 556 ont été mises en relation avec l'évolution clinique des cas ce qui a permis de mettre en évidence une surmortalité associée au sérotype 2a, au sous-type P1.1,2 et une plus faible mortalité associée au sérotype 4. Une meilleure déclaration des cas (plus exhaustive, plus rapide) et les recherches sur d'autres marqueurs antigéniques devraient améliorer la prévention des cas secondaires et permettre un meilleur suivi des souches épidémiques et/ou virulentes.(RESUME D'AUTEUR)

In France, meningococcal meningitis and meningococcemia occur at an incidence of 0.8 per 100.000. As about 10 % of cases are fatal, these two diseases pose a serious threat to public health. Doctors are obliged to declare cases to the French Direction G6ndrale de la Sant6 (DGS). Cases (2817) declared at the DGS from 1985 to 1991 reveal that the death rate from meningitis and meningococcemia is elevated in young children and young adults (with a predominance of serogroup C in the latter) when meningitis is associated with meningococcemia or extensive purpura fulminans, and when certain serogroups are present (A and C). For such cases, the use of rifampicin appears to have become normal practice since distribution of a circular by the French Ministry of Health (Department of Health) in February 1990; however, it is necessary to improve vaccinal practice against meningococci A and C. In addition, analysis of the meningococcal strains (1569) addressed to the Centre National de R6f6rence des Meningocoques et Neisseria apparentdes (CNRM) from 1989 to 1992 for complementary examination (serotypes, subtypes) revealed a stronger incidence of serogroup B in extremely heterogeneous antigenic formulae of which the strains B:15:P1.7,16 are encountered most frequently. Also noted, were progressions of serogroup C (42 % of isolates in 1992; major antigenic formula, C:2a:P1.1,2) and serogroup Y (2-3 %). The clinical evolution of cases associated with 556 strains examined at both the DGS and the CNRM revealed elevated death rates associated with serotype 2a and subtype P1.1,2 and a low death rate associated with serotype 4. Improved channels for declaration of cases (more exhaustive, more rapid) and research on other antigenic markers ought to enhance prevention of secondary cases and allow better monitoring of epidemic and/or virulent strains.(RESUME D'AUTEUR)
Publication
1995/04

Pages
584-593

Language
Anglais

Number of ref
32

ID notice
319407

Location Call number Status Date due Barcode
CCLIN Est
CClin Est
CHU de Nancy - Hôpitaux de Brabois
Rue du Morvan
54511 Vandoeuvre le Nancy Cedex
Tél : 03.83.15.34.73
cclin.est@chu-nancy.fr
http://www.cclin-est.org/
CCLIN Ouest
CClin Ouest
CHU Hôtel Dieu
CS 26419
35064 Rennes Cedex 2
Tél : 02.99.87.35.31
isabelle.girot@chu-rennes.fr
http://www.cclinouest.com/
CCLIN Paris Nord
CClin Paris-Nord
96 rue Didot
75014 Paris
Tél : 01.40.27.42.00  
karin.lebascle@sap.aphp.fr
http://www.cclinparisnord.org/
CCLIN Sud-Est
CClin Sud-Est
Hospices Civils de Lyon
Hôpital Henry Gabriel
20 route de vourles
69230 Saint-Genis-Laval
Tél : 04.78.86.49.50
cclinse@chu-lyon.fr
http://cclin-sudest.chu-lyon.fr/
CCLIN Sud-Ouest
CClin Sud-Ouest
CHU de Bordeaux
Hôpital Pellegrin - Bâtiment Le Tondu
33076 Bordeaux
Tél : 05.56.79.60.58
cclin.so@chu-bordeaux.fr
http://www.cclin-sudouest.com/

There are no comments for this item.

Log in to your account to post a comment.
Tags from this library:
No tags from this library for this title.
Log in to add tags.
    average rating: 0.0 (0 votes)
Languages: